Les films pour vitrage Solar Gard® permettant un contrôle solaire utilisent une technologie avancée pour faire bénéficier les consommateurs de solutions qui améliorent le confort tout en réduisant la consommation d’énergie.
En comprenant les concepts scientifiques sur lesquels reposent nos films pour vitrages, vous pouvez mieux saisir l'intérêt d'un film et choisir celui qui sera le plus adapté.
En prenant comme exemple les résultats pour le Solar Gard® Sterling 50, cette analyse vous donnera une vue d’ensemble de quelques unes des performances solaires chez Solar Gard.

En quoi consiste le contrôle solaire ?

Quand le rayonnement du soleil traverse une fenêtre équipée d’un film de contrôle solaire, le film gère les trois zones distinctes qui constituent le spectre solaire : les rayons ultraviolets (UV), la lumière visible (VIS) et le "proche infrarouge" (PIR).

  • Les rayons ultraviolets (UV)

Nuisibles pour les personnes et l’intérieur des bâtiments, constituent 2 % de l’énergie solaire. Même si nous ne pouvons pas voir les rayons ultraviolets, nous pouvons les sentir. Le rayonnement UV peut entraîner des lésions cutanées, et une décoloration et une dégradation de certains matériaux. Il existe trois types de rayons UV :

  1. Les UV-A : Ils représentent jusqu’à 95 % du rayonnement ultraviolet qui atteint la surface de la Terre. Les UV-A contribuent à 15-20 % d’un coup de soleil.

  2. Les UV-B : Les UV-B peuvent provoquer des coups de soleil et des cancers de la peau.

  3. Les UV-C : Bien qu’il s’agisse du type de rayonnement ultraviolet le plus énergétique et le plus dange-reux, les UV-C sont absorbés par l’atmosphère.

  • La lumière visible (VIS) :

Représente 49 % de l’énergie solaire et détermine l’aspect général et la couleur de la lumière que l’on voit, notamment l’éblouissement. Chaque couleur a sa propre longueur d’onde à l’intérieur du spectre électromagnétique, le violet correspondant à la longueur d’onde la plus courte. Sans la lumière visible (VIS), nous serions dans l’incapacité de voir.

  • Le proche infrarouge (PIR)

C'est ce que nous ressentons sous la forme de la chaleur de la lumière : il est invisible à l’œil humain et représente 49 % du spectre. Cette énergie émise par le soleil représente la majorité de la chaleur que l’on ressent dans sa voiture par un jour ensoleillé ou dans une pièce qui reçoit directement la lumière du soleil à travers une fenêtre non traitée.

Fiche technique Sterling 50

Mesurer le spectre solaire

La représentation graphique du spectre solaire ci-dessous indique la mesure de la longueur d’onde de chacune des trois zones du spectre solaire. Le nanomètre est une unité de distance du système métrique dont l’abréviation est nm. Équivalant à 1 milliardième de mètre, un nanomètre est une distance trop petite pour être mesurée avec un microscope optique.

Spectre solaire

Comprendre les termes techniques :

Énergie solaire :

L’énergie provenant du soleil est constituée par le rayon-nement ultraviolet, la lumière visible et le rayonnement infrarouge. Chaque forme d’énergie est différenciée par sa longueur d’onde. 

L’énergie solaire est composée de :

  • 2 % de rayonnement ultraviolet (100 – 380nm)
  • 49 % de lumière visible (380 – 780 nm)
  • 49 % de rayonnement proche infrarouge (780 – 2500 nm)

Transmission Solaire (T)

Transmission solaire (T)

Quand la lumière du soleil arrive sur le vitrage, l’énergie solaire est transmise à travers le verre, absorbée par le verre  ou réfléchie par le verre. La transmission solaire désigne la quantité d’énergie solaire (lumière visible, infrarouge et ultraviolette) qui traverse un système de vitrage, exprimée en pourcentage.

La combinaison du film pour vitrage et du type de vitrage sur lequel il est appliqué détermine la quantité d’énergie solaire qui pénètre dans l’environnement protégé par la fenêtre. 

Transmission de l'énergie solaire

Absorption solaire (A)

Absorption solaire (A)

L’absorption solaire (A) est la quantité d’énergie solaire qui est absorbée par le vitrage, exprimée en pourcentage.
Une casse thermique (casse du vitrage) peut survenir quand l’absorption solaire surchauffe le verre tandis que les autres éléments du vitrage restent plus froids. Il faut donc être vigilant sur les vitrages supérieurs à 1m² pour les applications en intérieur. 
Une répartition inégale de la température à l’intérieur du vitrage peut entraîner des fractures dues à un stress thermique

Absorption de l'énergie solaire

Réflexion solaire (R)

Réflexion solaire (R)

La valeur de la réflexion solaire (A) est le pourcentage d’énergie solaire qui est réémise vers l’extérieur par le système de vitrage.
Les types de verre et de films pour vitrages se traduisent par différents résultats de réflexion, exprimés sous forme de pourcentages : il s’agit de la quantité d’énergie solaire rejetée par le verre et le film. 
Une casse thermique (casse du vitrage) peut survenir quand l’absorption solaire surchauffe le verre tandis que les autres éléments du vitrage restent plus froids. Il faut donc être vigilant sur les vitrages supérieurs à 1m² pour les applications en intérieur. 
Une répartition inégale de la température à l’intérieur du vitrage peut entraîner des fractures dues à un stress thermique

Réflexion de l'énergie solaire

Lumière Visible

La lumière visible nous permet de voir le monde autour de nous. Lorsqu’elle traverse les fenêtres, elle peut provoquer un éblouissement désagréable.

Transmission de lumière visible (VLT)

La transmission de lumière visible (VLT) est la quantité de lumière visible qui traverse un système de vitrage, exprimée en pourcentage de l’énergie solaire totale. Un taux faible tend à fournir un meilleur contrôle de l’éblouissement, tandis qu’un taux plus élevé lorsq'il s’agit de maintenir une lumière naturelle maximale.
Les types de verres et de films de vitrages se traduisent par différents résultats de transmission et de réflexion.

Réflexion de lumière visible (VLR)

La réflexion de lumière visible (VLR) est la quantité de lumière visible qui est réfléchie par un système de vitrage, exprimée en pourcentage. Un taux plus élevé offre un meilleur contrôle de l’éblouissement. Les films offrant un taux supérieur tendant à être plus réfléchissants et/ou plus foncés.
Elle peut être extérieure ou intérieure. Lorsqu'elle est forte, cela se traduit par un effet miroir.

Lumière visible

Émissivité (E)

Mesure de la capacité d’une surface à absorber ou à réfléchir les rayons infrarouges lointains. Plus l’émissivité est faible, meilleure est la valeur d’isolation du vitrage.

Pour les fenêtres munies de film, l’émissivité désigne la chaleur réfléchie à l’intérieur de la pièce. 

Faible émissivité (Low-E)

Une faible émissivité, ou « Low-E », concerne le revêtement d’un vitrage ou un film pour vitrages destiné à réduire les pertes de chaleur. Plus le taux d’émissivité est bas, plus faibles sont les pertes de chaleur du système de vitrage. À l’origine, le film faible émissivité (Low-E) était exclusivement utilisé dans les climats froids pour empêcher les pertes de chaleur, mais il est maintenant largement utilisé pour réguler la chaleur du soleil, pour empêcher une accumulation de chaleur à l’intérieur.

Un revêtement faible émissivité réduit la perte de chaleur.  Plus le taux d’émissivité est bas, meilleure est l’isolation de la fenêtre en termes de pertes de chaleur. Une plus grande quantité de rayonnement infrarouge est réfléchie vers l’extérieur et une plus grande quantité de chaleur intérieure est réfléchie vers l’intérieur de la pièce.